Kaysersberg 2012 - Soirée Wings of Glory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kaysersberg 2012 - Soirée Wings of Glory

Message  Mailman le Lun 7 Mai 2012 - 15:27

C'est après avoir avalé un (très) copieux repas (n'est ce pas Didier?!) que les alliés et les allemands ont commencé à se diriger vers le théâtre des opérations de la soirée.
Quand on dit théâtre, c'est bien là que nous étions!

Vu d'un coté, nous sommes un peu surpris par l'endroit.

Et vu de l'autre aussi d'ailleurs.



Salle chauffée, juste comme il fallait, un cadre magnifique. Que demander de mieux ?! Ah, un tapis pour poser sur les tables...? Oui, enfin bon. Il pleuvait comme bovidé urinant dehors pour aller le chercher , et tout le matos SAGA dessus rendait l'opération délicate. C'est donc table à nu que nous avons guerroyé.


Missions 1 - L'espion allié.

Un espion allié a décidé de faire des bêtises avec les cartes de l'Etat Major allemand. Bien mal lui en pris, car il a fallu aller le chercher dans une opération hyper-délicate avec les moyens du bord (1 Sopwith Camel et 2 Spad XIII). Bien sur, après avoir mangé comme des cochons, le décollage s'est mal passé, et les allemands nous ont gaulé tout de suite. Remarque, ils ont eux aussi fait avec les moyens du bord et ont fait décoller ce qu'ils ont pu pour compromettre la mission de l'espion.

Joli plan des alliés juste après leur arrivée sur le lieu de mission


Et bien sur, les allemands, après avoir trop picolé, cherchent déjà à se croiser et faire les cons dès le début de mission!



Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il fallait bien commencer le clash. Les Spad XIII cherchent à se mettre en position pour atterir et récuperer l'espion tandis que le Chameau (Camel... oui, OK, elle est facile, je sors) occupe les teutons.




Notons que les alliés se débrouillent pas mal, on esquive, on se place et on évite les 'coups' grâce à de savants chevauchements de socles (=pas de tirs).
Vous trouvez les commentaires trop "alliés" ? M'en fout! j'y étais et c'est moi qui écrit. (Qui a dit que je pilotais aussi le Chameau ?!)

Les alliés continuent la danse d'occupation des troupes ennemies...


Au bout d'un moment (surement après avoir décuvé en vol. L'air frais, 'ca ravigote' qu'ils disent les allemands) ils se disent que le chameaux, ils peuvent toujours l'échanger après contre des femmes, du coup, nos amis allemands décident d'aller voir du coté des Spad XIII. Ca deviens dangereux!
(Notez le joli bout de terrain sur lequel nous pilotons - une création de Cyril, alias "Sir Erickson")



On récupère la même, mais d'un autre point de vue Wink


Après moult virages et confrontations, les alliés parviennent à poser un avions dans la zone prévue pour la récupération de l'espion. Bingo!


Mais... encore faut il s'échapper. C'est pas (encore) gagné...



Et finallement... non... l'avion allié qui porte l'espion se fait descendre après une folle course poursuite pour rejoindre les siens. Juste avant de quitter "la table"... sur le trajet retour...
Moralité: Un espion, ca pèse lourd, même en Spad XIII ! (Ca devait être la faute du repas, trop copieux, ca aussi ca a pesé)

Conclusion : Les allemands ont pu finalement recouper les fausses informations après récupération de l'espion. "Sir, on a raté la mission !"




Mission 2 - Le choc des Titans


C'est pas du bluff. Une pure mission! Ici, les titans des cieux sont de sortie. 2 Zeppelins, un de chaque coté. La mission est simple: Il faut abattre le Zep' ennemi avant (et aussi/surtout) empêcher que le notre subisses le même sort.



Le combat commence, on voit bien les priorités de chacun...



Et puis, si jamais vous vous demandiez ce que pouvait voir un pilote (allié, bien sur) depuis son avion...
En route pour dessouder de l'Allemand !


Et les allemands ne sont pas en reste, puisqu'eux aussi attaquent sec.


Mais bon... comme leur Zeppelin prend lui aussi assez cher, ils reviennent en défense... un peu Wink


Les maneouvres s'enchainent, les défenses tiennent bon sous le poids des balles. Comme on dit dans le jargon, un Zeppelin, c'est solide ! Fait bizzare, pas d'incendie déclaré sur les mastodontes jusqu'aux dernières minutes. Ils ont eu de la chance. (Surement le singe qui vole au dessus du Zep')



Petite photo sympa d'un Fokker DR1 pas loin de la cible.


Et on arrive doucement vers la fin de partie, les deux Zeppelins ont pris cher, très cher maintenant. Ils descendent eux aussi doucement vers le sol, mais ca n'ira pas assez vite pour les sauver. Chacun des camps opte pour uen methode differente. Les alliés décident de neutraliser la menace tandis que les allemands pillonent la cible. Mais trop de monde tue le monde. (Oui, j'aime la philosophie de bistrot -surtout les bistrots tard la nuit - )
Bref, le Fokker ne s'en sortira pas... trop de monde!


Chacune des stratégies aurait pu payer, mais ce sont finalement les alliés qui ont remporté ce match sur le fil du rasoir (un cinq lames quand même). Une très belle partie avec de l'émotion, des cris, des larmes (oui, bon, j’exagère un peu et alors?!)
C'est donc sur les coups de 1h00 du mat' que nous avons rangé le matériel et plié bagages.

Conclusion: On a bien mangé, on a bien joué, on s'est éclatés !
avatar
Mailman
Membre

Age : 35
Nombre de messages : 1454
Localisation : Bergheim
Date d'inscription : 23/04/2010

http://fighouse.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum